TCMCF 6 Vs TCMCF 4

Résumé de la rencontre de TCMCF 6 contre TCMCF 4

Et oui, un duel fratricide a eu lieu à Champ Fleuri le 31/03 car les célèbres pistoleros de l’équipe 6 accueillaient leurs frères d’armes de la 4, il est vrai diminuée de quelques membres mais vaillante dans l’engagement. 

Habitués aux joutes et aux défis relevés, nous ne voulions pas battre un adversaire trop affaibli et nos adversaires, plein de bonne volonté (et même plus, j’y viendrai plus tard) mais n’étant que 4, ont peut-être eu trop de fatigue pour le dernier rush.

Nous débutions à 9H00 pétantes (ok, 9H20 mais le café et les croissants avaient du mal à passer) avec Alex (alias Luke la main froide) contre Quentin (aka Luke la main froide mais la gauche) et Thomas « Over the top » (Mr Sylvestre vous dit bonjour) contre Andrian « the kid ».

Et le moins que le puisse dire, c’est que le temps s’est arrêté à champ fleuri, transformé réellement en western géant avec zoom et travelling avant-arrière sur les protagonistes qui ont décidé de faire durer le plaisir sur le court avec d’un côté de longs rallyes et sur l’autre, des courts mais nombreux échanges. Les gorges se sont asséchées sur les terrains et en dehors (le saloon a sauvé le public de nombreuses fois), les joueurs ne voulaient pas se départager et c’est un dénouement au super tie-break auquel nous avons eu droit avec la victoire de « Rambo » et Luke la main froide (oui mais la droite). Les deux se sont énervés sur la fin à force de voir les portes battantes du saloon s’ouvrir pour leur capitaine et leur shérif, et se sont dit qu’ils avaient intérêt à gagner sous peine de ne plus avoir de houblon.

On relève les corps et on enchaîne avec les autres duels alors que « High Noon » (midi pour les non cinéphile ou les incultes) approche. Olivier dit « Tombstone » était opposé à Hicham « Shangai kid » (désolé, je ne regarde pas que des chefs d’œuvres, mais vous vous en doutiez quand j’ai cité « Over the top ») et Dimitri « Trinita » jouait Patrick « Lucky Luke ».

Ce fut beaucoup plus rapide. Les coups de feu ont résonné et quand la fumée est retombée, les cadavres de nos coéquipiers étaient au sol, inanimés (sûrement le soleil, mais surtout la déshydratation, c’est pour ça que le Captain et moi faisions attention).

2-2, le banquet pouvait commencer avant la bataille finale. Nous mangeons (et buvons) comme si c’était notre dernier repas avant de nous préparer pour ces doubles qui allaient coûter cher pour la victoire.

Laurent « Crokett » et moi-même « le shérif », si vous avez suivi, sommes opposés au redoutable duo des vainqueurs de l’équipe adverse « Lucky Luke » et « Shangai kid » alors que The Captain et Luke la main froide jouait son homonyme et « the Kid ».

Beaux duels puisque d’un côté, nous eûmes un tie-break au second set et un super tie-break de l’autre.

Les balles étaient mortes et nous aussi mais la victoire 4-2 nous a souri. L’enfer de l’ouest sauvage nous attend la semaine prochaine à l’Entre-Deux où nous espérons avoir pansé nos plaies d’ici-là.

The End ?

Retour haut de page