Dames : USPG 2 / TCMCF 2

Alors que la dégustation des pâtes était à peine terminée, branle-bas de combat (et non je ne ferai aucun commentaire … je n’ai pas de porte-jarretelles sur moi) car il y a un accident sur la Route du Littoral, ce qui engendre un superbe embouteillage.
Finalement, ça bouchonne sur le pont Vin-Sanh puis ça roule très bien.
A l’arrivée au port du Port, on peut y admirer le bateau de croisière Queen Victoria … on verra si la reine de la victoire sera avec nous cet aprèm. Il y a aussi la barge Zourite au bord du quai … pourvu que l’on soit pas prise dans les tentacules de la défaite.

Nous arrivons au club de l’USPG par petits groupes.
Lors du coffee time c’est aussi le moment du make-up pour nous.

Vient le temps des licences et des cartes d’identité … et non non non, on ne dira rien sur les 2emes prénoms ou sur les photos … on ne se moque pas !!!
Bon, on rigole bien, que ce soit entre nous ou avec les adversaires, mais il faut quand même jouer au tennis…
Et, pour cela, c’est mieux d’avoir une raquette, n’est-ce pas Séverine ?
Avec tout ça, on en oublie même de faire une photo de groupe … snif. Du coup, je triche et je vous remets la photo de la semaine dernière(NDLR: photo en une) , même si Sandra n’est pas présente ce jour.

Aujourd’hui, pour les combats, et sans les bas, nous aurons : Viviane en 4, Alice en 3, Séverine en 2 et Aurélie en 1. Viviane est capitaine et Daphné  adjointe.


C’est remontée comme un coucou mais tendue comme une arbalète (et l’oiseau n’aime pas les flèches) que Viviane (30/2) affronte une 30/3. Quand Viviane tient l’échange plus de 3 coups, elle gagne le point dans plus de 80% des cas. C’est donc un conseil de patience qui lui est donné et ça fonctionne car elle l’emporte 6-3 / 6-2.


Séverine (30/1) est opposée à une 30/2. La capacité de tout ramener de notre joueuse, ainsi que ses coupés en revers gênent beaucoup son adversaire. Elle ne se sort pas les tripes et n’est pas dans le pâté, et n’a ni la rate qui se dilate ni une crise de foie. Elle gagne donc 6-3 / 6-3.


Alice (30/2) joue contre une 30/3. Elle est très incisive … mais sans montrer les crocs. Mais si mais si dirait Lionel, ou Sissi l’impératrice. Elles enchaînent de très beaux échanges et Alice en sort souvent au final. Et elle est déclarée vainqueur sur le score de 6-3 / 6-2.


Aurélie (30/1) rencontre une 30/2. La jeune joueuse (je ne parle donc pas d’Aurelie) a de très bons coups dès qu’elle est dans le court en position d’attaque, mais elle a du mal à tenir les échanges liftés et coupés. Et Aurélie l’a vu donc elle en use et en abuse. Elle aurait pu se faire prendre à son propre jeu (et oui, le tennis n’est pas sale) mais il n’en ai rien. Elle peut donc s’accrocher à cette tactique comme une moule à son rocher, et cela l’amène vers la victoire 6-0 / 6-1.

A l’issue des simples, la victoire est donc acquise pour le TCMCF 2 par 4-0. Ca m’épate … penne, spaghettis et tortellinis.

Après une longue discussion … environ 28 secondes … l’équipe de double est décidée par notre duo de capitaine et adjointe … ce seront Alice (30/2) et Aurélie (30/1) (Séverine ayant dû partir plus tôt aujourd’hui, elle n’était pas dans les tablettes … de chocolat ?).
Ce double sera contre une 30/3 (l’adversaire d’Alice) et une jeune 30/5. Les volées et autres s’enchaînent. Le tout se passe en toute décontraction des 2 côtés, ce qui donne un match très agréable à jouer. Et Alice et Aurélie gagnent 6-1 / 6-2.


Et voilà, carton plein (non on ne déménage pas) pour le TCMCF 2 avec cette victoire 5-0 en ce samedi. Nous n’avons donc pas manger les pissenlits par la racine.
Cela donne 3 victoires en 3 rencontres, et une 2eme place provisoire dans la poule au matchaverage.

Puis c’est l’heure du repas. Ça tombe bien car j’ai la dalle … et j’ai aussi des abdos en béton … donc une dalle en béton !!!!
Des feuilletés saumon, des roulés au thon, divers fromages, du saucisson, … nous sont proposés. On savoure tout cela tout en discutant et en riant.

AMBIANCE :
On a vraiment passé un samedi aprèm au top car il n’y a eu aucun litige, aucun problème, et les fous rires se sont enchaînés. C’était vraiment génial. Merci mesdames et mesdemoiselles du Port.
Vive le sport, vive les supporters.

CHAMPIONNES :
– Dans la catégorie « oubli », est nominée … Séverine !!!! Et oui, elle vient jouer au tennis en oubliant … sa raquette !!!! Bravo !!!
– Dans la catégorie « supporter », est nominée Daphné !!! Et oui, même blessée, elle est présente pour son équipe et donne de la voix. Bravo !!! Et elle a les yeux partout … à croire qu’elle en a 3 !!

PHRASES DU JOUR :
– « non mais elle est trop grande cette bouteille. Jamais je vais finir toute cette eau. J’en ai trop. Je vais devoir me doucher avec »
– « cette tactique c’est la perfection incarnée … mais pas l’ongle »
– « j’ai dû préparer un pitch pour le boulot » « ah ben tu parles de brioche ? »

BOTANIQUE :
Une grande question tracasse certaines personnes : mais quel est donc le nom de cet arbre faisant de l’ombre devant le club house. La réponse d’Internet nous dit que c’est un tabebuia heterophylla. Bref, on retiendra que c’est un pied de bois !!!

FAUNE :
En voyant certaines balles bien hautes lors des matches, j’ai peur pour les pétrels. Mais tout va bien, aucune bête ne sera touchée.

CLASSEMENT :
Les nouveaux classements sont sortis ce lundi 08/04 … et Alice monte 30/1. Bravo !!!

MÉTÉO :
Alors que la météo annonçait un risque d’averses à 50%, il n’en fut rien. Ouf.
Et, niveau température, nous étions à un bon 31 degrés. Donc en avril ne te découvre pas d’un fil, c’est pas très juste ici. Et heureusement, nous n’étions pas sur le fil, et nous avons déroulé le fil de la victoire.

TACTIQUE :
En double, il est important de se parler pour ne pas aller ensemble sur une même balle, telles des abeilles sur un pot de miel, au risque de se faire des premiers baisers. Il faut toujours savoir garder la classe mannequin !!

CHANSONS :
La semaine dernière, il fallait reconnaître : « place des grands hommes » de Patrick Bruel, « c’est la vie » de Khaled, « on va s’aimer » de Gilbert Montagné, « casser la voix » de Patrick Bruel.

Savoir jouer
Jouer sans apprendre
Ne rien faire qu’comprendre
Comprendre le joué
Jouer sans attendre
Jouer à tout prendre

Petite Lilie
Je parle de toi
Parce qu’avec ton beau coup droit
Ton très sacré bras
T’as versé sur ce match
Des milliers de smatches.

Je me présente, je m’appelle Lilie
J’voudrais bien réussir ma vie
Savoir jouer
Être forte, faire plein de smatches
Et surtout gagner des matches
Mais pour tout ça il faudrait que je m’arrache

J’irai au bout de mes rêves
Tout au bout de mes rêves
J’irai au bout de mes rêves
Où le match s’achève
Tout au bout de mes rêves

POÈME :
Zordi on sort
Au Port
Sans porc.
Et on s’en sort
Sans tort.
Nos corps
Sont presque en or.
On est sur le bord
De notre sort
Faites sonner le cor
Fort.
Tu dors ?
T’es pas mort
Dans le Nord.

Samedi prochain nous serons à l’Etang-Salé-les-bains.
Nous ne savons pas encore si nous jouerons à 14h ou si le dispositif des nuits sans lumières (pour l’envol des bébés pétrels) aura une influence sur l’horaire de la rencontre.
Allez nous, allez !!!!!

AURÉLIE

Retour haut de page