Equipe 3 TCMCF : deux journées en une !

1/ 6 avril 2019 – La rencontre du 3eme club, le TCP ! 

Ce ne sont pas les 4 filles du ‘Docteur March’ mais c’est tout comme : une auburn, une brune, une poivre et sel et une blonde ! Je suis sûr que vous nous reconnaîtrez…

En ce tout début d’après-midi, le calme règne sur le club de Champ Fleuri : les tables sont prêtes à accueillir les 2 équipes adverses. L’équipe 1 rencontrera le BOTC et gagnera. Mais non, je ne spoile rien !

Le TCP arrive dans leurs plus beaux atours : 4 débardeurs bleu outre-mer avec leur prénom inscrit derrière ! Tiens, notre brune du groupe des 4 reconnaît 2 filles du TCP, dont une, plus amicalement, ex de Champ Fleuri, Ophélie….

La poivre et sel, et actuellement votre narratrice, assure, pour la 1ère fois, toute 1ère fois (et ça ne s’oublie pas) la fonction de JAE. Les feuilles des capitaines remplies, la feuille de match complétée et là, le TCP demande une arbitre pour le match 4 : Ophélie (30/4) admet qu’elle ne sait pas compter ! Je n’en dis pas plus, pas moins…. Voilà que je dois trouver une arbitre alors que nous ne sommes que 4 et surtout que le club à 14 h est désert ou presque. Mélody de l’équipe 1 se propose et tout le monde est soulagé ! Un grand merci Mélo…. Que de familiarité !

Donc il n’y a plus qu’à…..

  • Match 4 : Ophélie, contre Mia (30/5), sera vite dépassée et perdra  6/2 6/2 : La revanche d’une blonde ! Mia est restée calme et son jeu était efficace. Elle a profité du point faible d’Ophélie, son revers, surtout lors du 1et set. L’arbitrage a également soulagée Mia… Merci le TCP !
  • Match 2 : Juliette (30/3) contre Sonia sortira ses coups particuliers et empêchera Sonia d’ouvrir ses chakras et de se libérer ! Les brunes ne prennent pas toujours des prunes.
  • Match 1 : Carole (30/2) fait défiler le 1er set et Sabrina joue le rôle d’observatrice (dixit l’auburn), elle perd 6/1. Le 2nd set, Sabrina est plus concentrée mais n’a pas la vélocité habituelle : Cours  Sabrina, cours…. Mais non, ça ne fonctionne pas et elle perd 7/5.

  • Match 3 : Florence (30/3) paraît fébrile lors des 1ers échanges mais votre narratrice l’est plus encore et crispée. Et si Florence ne s’en était pas rendue compte, quelqu’un de le faire remarquer ! Je retiens trop mes coups,
    Florence prend confiance, elle gagne 6/4 6/1 ! Je suis crispée mais je me soigne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Match de double, impair et passe : Carole/Ophélie contre Sonia/Mia. La volonté du duo Brune/Blonde n’a pas suffi pour ébranler le binôme du TCP, qui avait des réflexes de couple aguerri. Le match, perdu 6/2 6/0, a permis à Sonia de se défouler et de conforter Mia : elle n’est pas faite pour le double ! C’est noté pour les 2 dernières rencontres….

 

Ce fut une rencontre éprouvante mais la fin de la journée nous a ragaillardies et là, nous assurons totalement, du Top chef ! Les 4 filles garniront la table : salade de carottes et houmous tunisien, pizza algérienne, tarte au thon ‘française, flamiche aux poireaux belge, tiramisu italien et un gâteau au chocolat, façon crème brûlée ! Le Festin des 4 filles de l’équipe 3.

 

 

Je pense que vous avez encore du souffle et que votre goût pour la lecture n’est pas rassasié ! Tant mieux car, tête de linotte, je ne vous ai pas conté la 2ème rencontre de l’équipe 3 à St-Louis… C’est parti !

 

2/2ème rencontre au TCSL, sous le soleil, exactement…..

6 filles sont prêtes à affronter l’équipe 4 du club de Saint-Louis. Mais où sont les 3 autres : je ne saurai rester discrète ! Travail pour l’une, famille pour l’autre, patrie pour la 3ème !

Le trajet se fera en ordre dispersé mais à 13h45 tapante, comme le soleil peut l’être à son point presque culminant, les 6 filles du TCMCF 3, fraîches et joyeuses, pour combien de temps encore, sont au rendez-vous et se présentent à l’équipe adverse et au JAE.

D’une poigne ferme, le JAE nous désigne notre point de rencontre et zou, mesdames, vous voudrez bien passer derrière le local, près de la piscine : sympa, non ! Et oui, il nous faut partager les 4 terrains (je sais il y en a 5 mais ce dernier ne peut porter le nom de terrain et encore moins de court) avec les 2 équipes femmes Elite ou Honneur, j’ai déjà oublié… Ce dont je suis sûre, c’est le poids de leur équipe, c’est du lourd ! Rien à voir avec les poids lourds, je peux vous l’assurer surtout quand on voit leur énergie et leur rapidité de réaction sur le court !

Bon, je ne suis pas là pour parler des matchs des 2 équipes qui disposent des terrains à l’entrée du club. J’essaie tant bien que mal à trouver de l’inspiration mais si c’est comme ma respiration lors d’un match, ce n’est pas gagné !

Donc, nous voilà installés côté piscine, je ne comprends pas pourquoi j’insiste autant. En effet, quand on passe un petit wik à l’hôtel, et que l’on nous propose une chambre côté piscine, on est ravi… Mais là, franchement, on a pris notre courage à 2 mains et plus encore, les chaises, les parasols, les glacières, et zou, on a investi le lieu : 2 terrains surélevés qui te permettent de voir, une fois assis, que la chaleur est intense au sol !

 

En principe, quand on regarde un match de tennis, c’est soit assis au même niveau que le terrain, soit sur des gradins donc surélevé : ben là, le spectateur a l’avantage de voir la semelle des tennis des joueuses et voir même les fautes de pied, les fautes de ligne, les fautes tout court ! Mais en bon public, aucun arbitrage ne sera effectué côté des non-joueuses.

J’ai donc planté le décor et le thermomètre nous fait craindre la surchauffe, la déshydratation, la syncope. Que nenni, les joueuses 4 et 2 se mettent en place sous un petit coin de toile d’ombrage et très vite, s’échauffent afin de débuter la rencontre.

Corinne (30/4) affronte Christine (30/4) qui ne dispose pas de coup particulier mais est très concentrée. Pour Corinne, la tension est palpable lors du 1er set (je comprendrai à la fin du match) et elle ne trouve pas toujours la bonne longueur ! Elle perd 4/6. Par contre, Corinne est toujours meilleure au 2nd set et elle le confirme à nouveau : elle retient moins ses coups, trouve du plaisir à jouer, n’a pas chaud, n’a pas soif et son adversaire commence à faire beaucoup de fautes et donc le moral de Christine est touché ! En effet, son adversaire a un point faible : la confiance dans son jeu et si elle n’est pas soutenue par les « allez Christine » de ses co-équipières, elle déjoue. Corinne gagne 6/1. Le super tie-break ne donnera pas à Corinne l’occasion de confirmer son 2nd set, qu’elle a laissé filé en la faveur de Christine qui le gagne 10/3.

La 2ème rencontre concerne Sonia (30/3) VS Sonia (30/3) : pas facile pour présenter le match d’autant que, en tant que capitaine, je gérais plutôt Corinne et pas du tout Sonia ! Je n’ai pas pensé un instant que Sonia avait perdu son match 2/6 5/7 ; de loin, mon impression était que Sonia, la nôtre tenait le match ! La conclusion de Sonia : il faisait trop chaud (clin d’œil). Le dimanche, elle sentait, heu, elle ressentait encore ses pieds chauds (rien à voir avec les pieds paquets) et ils lui faisaient vraiment mal ; elle aurait aimé se faire masser les pieds, et là ça serait le pied ! Bon, elle était tout de même frustrée d’avoir été plus concentrée sur les sensations de son corps que sur son tennis… La force est en toi, Sonia !

Les 3ème et 4ème rencontres se jouent en même temps et comme je joue l’une des rencontres contre Alex (30/3), je ne peux pas vous narrer le match de Virginie (30/2) contre Patricia (30/2).

Virginie a joué sérieusement et a su garder le cap pour gagner le match 6/3 6/0. Elle n’a pas laissé une seule chance à son adversaire et ce fut concluant ! Bon, Virginie n’a pas trouvé que son match était un « beau » match mais le principal est d’avoir gagné… Bravo, miss !

Pour ma part, je vais laisser parler Alex vous résumer le match que j’ai perdu : 6/2 6/1 ! Alex a joué sur mon point faible (bon je le mets au singulier mais je sais qu’il n’est pas le seul…) : mon cardio (je la cite, je vous rappelle !). Elle a fait des petites balles courtes et m’a baladée de droite et de gauche… Elle a reconnu que mon revers envoyé à gauche au fond du terrain la dérangeait (ha quand même) mais elle réussissait à retourner la balle ! Sévère le résultat mais je n’ai pas trouvé le point faible d’Alex : ha, si, mais ça ne serait pas politiquement correcte.

Et le double joué par Noémie et Mia contre Alex et Christine ! Confiantes les filles du TCMCF, d’autant qu’elles avaient vu joué leurs adversaires. Le match démarre sous un ciel noir et l’on peut craindre la pluie, qui effleurera le terrain… Noémie et Mia ont eu besoin du 1er set pour se sentir à l’aise dans le double et trouver la parade mais la confiance règne plus du côté d’Alex et Christine qui gagne 6/3. Mais rien n’est terminé, et notre double fait face et résiste au 2nd set et trouve du plaisir, quelle que soit la finalité du match : perdu 6/3. Noémie a repris confiance lors du 2nd set et a accepté de lancer ses coups bien à elle, super ! Mia a repris contact avec le court et les échanges tennistiques et est prête à jouer le simple, la prochaine rencontre.

La journée s’est finie avec un carry poulet alors que les derniers doubles des équipes aux poids lourds se finissaient et surtout nous avons évité la pluie !

Chacune a rejoint ses pénates : 3 restant à l’ouest et le sud et les 3 autres, retournant à St-Denis, eurent l’honneur et l’avantage de rester 1 h dans les embouteillages ! mais le temps passe toujours vite quand on est en bonne compagnie.

Retour haut de page