championnats + 35 dames équipe 1 TCMCF

TCMCF 1 / St Louis 1/2 finale

Comme narré la semaine dernière, nous avons fini 1ère de la poule (dont nous n’avons toujours pas vu l’œuf) et nous sommes donc en demi-finale à domicile.

C’est l’équipe de St-Louis qui vient nous défier. Elles ont des jupettes bleues, nous des hauts violet, avec le jaune du soleil, on dirait les différentes phases d’un hématome réunies.
Sur le papier (et même dans l’ordinateur), elles sont plus fortes que nous car leurs classements sont supérieurs. Mais, on le sait, en sport rien n’est conclu par avance et tout est possible. L’important c’est de participer dirait Pierre, mais il a aussi dit que le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher et la difficulté pour la vaincre. Nous, en tout cas, on va tout faire pour gagner !!!

championnats + 35 dames équipe 1 TCMCF

Le temps d’avaler (de Dana ?) un café pour certaines, et il est temps de faire les feuilles de composition d’équipe. Pour nous, c’est très simple, nous ne sommes que 4 … mais où sont donc passées nos acolytes ? L’une est malade (bon et prompt rétablissement à toi) et la deuxième est hors département pour raisons professionnelles (ça fait hyper sérieux cette formulation, non ? Alors qu’en fait elle doit être au resto et boire l’apéro … Ben oui, on sait ce que c’est les réunions de boulot hein…). Donc pour nous ce seront : Aurélie en 4, Alice en 3, Sylvie en 2 et Isabelle en 1. Et Daphné en supportrice photographe.

Les 2 premiers matchs sont lancés (sans élan) et reviennent tels des boomerangs sur la terrasse au bout de 15min … et oui, la pluie a fait son apparition (et ce n’est pas un mirage). Les joueuses patientent et sont dans les starting-blocks (mais pas à Doha).

championnats + 35 dames équipe 1 TCMCF

Après une bonne attente, l’eau de là-haut (comme dirait Véronique Samson, mais avec de la voix !!) cesse enfin. Et il est temps (sans suspendre le vol) de passer les raclettes. Celles-ci sont sans fromage et charcuterie, mais avec caoutchouc. C’est donc sans baobab dans la main que Sylvie, Alice, Isabelle et René tiennent le manche, tout en se retroussant les leurs.

championnats + 35 dames équipe 1 TCMCF

Après leur intervention, le décollage est proche … il aura lieu à 15h38 sur les pistes 9 et 10. Bon voyage jusqu’à l’issue (de secours ?) de cette rencontre.

Aurélie (30/1) joue contre une 30. C’est le 1er match de notre représentante depuis bien longtemps, donc ça s’annonce difficile. Et son adversaire a un jeu atypique avec un revers illisible et donc toujours surprenant. Aurélie pourrait résister (et prouver qu’elle existe) mais les fautes directes sont trop nombreuses. Au final, ce n’est pas un mauvais match, mais il faut corriger la statistique (oui, ça fait très pro) des fautes non provoquées et la marche en avant (enfin si tu pouvais courir…et pas que vers l’avant !!!) vers la victoire sera de retour. En attendant, c’est un recul avec une défaite 3-6 / 4-6.

championnats + 35 dames équipe 1 TCMCF

Alice (30/1) est opposée à une 15/5. Et là, se pose un problème … comment raconter un match qu’on a pas vu de ses propres yeux (et oui, ils ne sont pas sales !!) ? On va faire auditivement … car c’était bruyant comme match !! Et oui, son adversaire n’arrêtait pas de hurler pour s’encourager, et nos supporters y répondaient en criant également. Aïe aïe aïe, (et non aï car elle n’est pas paresseuse, ni ail car elle a bonne haleine), quel suspens !!! En tout cas, elle profite de la belle vie sur le terrain car sa vie est belle dans ce match. Et Alice finit victorieuse 4-6 / 7-6 / 1-0.

Sylvie (30) se retrouve face à une 15/3. Les premiers échanges sont équilibrés car Sylvie monte à contre-temps (elle joue une belle musique en battant la mesure) et surprend son adversaire. Après 1 jeu, l’adversaire de Sylvie s’écroule … tout semble indiquer une déchirure musculaire. Elle ne reprendra pas. Victoire par abandon pour Sylvie.

Isabelle (15/5) rencontre une 15/3. Les échanges sont longs et consistants (on dirait que je parle d’un éclair au chocolat … la balle ne va quand même pas à la vitesse de la lumière mais c’est aussi savoureux à regarder que de déguster du chocolat). Son adversaire gauchère attaque beaucoup et Isabelle défend bien et trouve des ouvertures (sans clés) très régulièrement. Isabelle mène 6-3 / 5-1 et a des balles de match. Au bord du court, on se voit déjà en finale !!! Mais non, son adversaire remonte … et remonte … Mais quel stress !!! La tension monte et les cœurs tachycardent. Mais Isabelle finit par conclure 6-3 / 6-4.

championnats + 35 dames équipe 1 TCMCF

A l’issue des simples, nous menons 3-1. Le sort en est donc jeté (alea jacta est, comme dirait HK) : nous sommes en finale !!!!

Pour le plaisir, nous jouons le double … il est presque 21h quand il commence !!!

Aurélie (30/1 toujours) et Sylvie (toujours 30) sont contre une 15/5 (qui n’a pas joué les simples) et une 15/3 (l’adversaire d’Isabelle). Sans enjeu (mais avec des jeux, même si on n’est pas à Olympie), l’ambiance est détendue (une bonne humeur quoi, et non un bon houmous), et peut-être un peu trop car nos joueuses font trop de fautes rapidement. Mais le plaisir (prendre le temps de temps en temps) est là et la défaite 6-4 / 6-4 de nos représentantes est encourageante.

Au final, nous gagnons la rencontre 3-2. Donc nous sommes en finale de 2ème division !!!!

Finalement, les Dames+35 tiennent le bon rythme au fil des ans, car l’année dernière (et auparavant à plusieurs reprises) nous étions déjà en finale d’une division. A nous les honneurs, même sans monter en Honneur ??

Après cette sacrée journée (sans J-Pierre Foucault), il est temps de nous restaurer !!! Non nous ne passons pas sous le bistouri d’un chirurgien esthétique pour nous refaire la façade, mais nous dégustons le repas confectionné. Ce soir, au menu (comme nos silhouettes), nous avons de la salade verte, des tomates cerises, des bâtonnets de carottes … oula que c’est diététique … des rillettes de thon, des chips de fruits à pain, des croque-monsieurs (cool, on croque du mâle ce soir) confectionnés sur place et donc tout chauds (c’est un show tout ce service … non slicé !!) et une mousse au chocolat géante en dessert. Le tout est arrosé de jus de cep (et non de cèpes) ou autre. Et oui, le vin vint à point (sans virgule ou exclamation).

Il est 1h45 quand nous quittons le club !!!

METEO :
Après la pluie, ce fut le beau temps.

BOUCHE CABRI :
En voyant l’adversaire de Sylvie rentrer sur le court en savates, Aurélie dit « si elle joue en savates, je n’irai pas la soigner si elle se blesse » … elle n’a pas joué en savates … mais s’est blessée quand même … Et Aurélie est-elle allée la soigner ?

ARBITRAGE :
Après 3 balles litigieuses en moins de 2 jeux, il fallait un arbitre pour le match d’Aurélie. Et oui, on n’a pas le hawk eye de Shangaï. Bravo et merci à Mélody pour avoir rempli ce rôle haut la main (normal, ses mains étaient montées sur la chaise d’arbitre).

SUPPORTERS :
Merci à Mélody, Régine, Sandra, Aurélie E., Sonia, Laurie, René, Gilbert et Laurent pour être venus nous supporter.
Et merci aussi à Viviane, Julie, Katia, Séverine, Sabrina, Armelle, Florence, Vanessa, Shona, Hervé pour leurs messages d’encouragements. 
Merci, marahaba, thank you, gracias, gracie, danke, shukraan, misaotra anao, … à vous tous.
Et oui, je suis polyglotte … avec tout ce que je bois, mange et crie, oui je dois avoir plusieurs glottes !!!

ENQUETE :
Manchouillette, toujours fidèle au poste de mascotte de l’équipe, est au cœur d’un mystère … elle regardait mon match et d’un coup, elle a été retrouvée au milieu des plantes 1m plus bas. Suicide ou tentative d’assassinat, le mystère reste entier … va falloir confier cette enquête à un flic bien coté (ou bien classé).

PREVENTION ROUTIERE :
Rien ne sert de courir ou de coller la voiture devant … car si le feu est rouge quelques mètres plus loin, ben il est rouge !!!

LOOKS :
Les adversaires arrivent toutes en haut blanc et jupette bleu. Nous c’est un peu plus disparate, mais nous avons toutes une touche violette (débardeur ou ongles ou autres … je ne sais pas pour les culottes je vous dis tout de suite).

INTERNET :
Comme vous avez pu le remarquer, l’article de la semaine dernière n’a été publié que le vendredi (alors qu’il était rédigé depuis le dimanche). Mais c’était pour la bonne cause … le site du club a fait peau neuve (sans greffe). Cette mue (a-t-il 7 peaux) a donc retardé la publication de l’article.

Cette semaine, c’est de ma faute si il ne paraît qu’en 2ème partie de semaine … et oui, il paraît que j’ai un boulot …

MEDICAL :
La déchirure musculaire est, comme son nom l’indique, une déchirure de plusieurs fibres musculaires. Elle surgit, en général, sur un muscle peu échauffé contraint à un effort soudain et intense (par exemple, une course rapide vers l’avant en début de match).
Pour que ça n’arrive pas (ou en tout cas qu’on limite le risque), il est important de bien s’échauffer, et progressivement. 
Si ça arrive, il est important de glacer la zone (attention, toujours mettre un torchon entre la peau et la poche de froid … ou le sac de petits pois congelés), de limiter l’apparition de l’hématome, de ne surtout pas masser, de ne pas mettre de crème chauffante, … Bref, du froid et du repos !!! Et, après, vous irez dire bonjour à un kiné !!

PHRASES DU JOUR : 
– alors qu’on attendait que les courts sèchent … « j’ouvre la porte du court, comme ça ça fait courant d’air »
– « ah Aurélie joue … normal qu’il pleuve !! » 
– « moi j’ai pas fait les courses, mais moi j’ai gagné mon match !!! » 
– « le croque-monsieur c’est roboratif, ça remplit le ventre » … dans ces cas-là on dit bouratif comme mot !! 
– « faîtes du bien aux vilains, ils vous chient dans la main » 
– « c’est vieux comme mes robes » … ou Erode !!!

EQUIPE 2 : 
Nos copines de l’équipe 2 sont exemptes ce samedi (elle ont une poule unique). Mais, on le sait maintenant, elles sont sur la liste des vainqueurs potentiels de leur poule … donc sur la liste des 3 équipes susceptibles d’être championne de 5ème division. Donc, ce samedi 12 octobre, à Champ-Fleuri, donnez tout les filles !!!!

POEME :
Contre St-Louis,
J’ai ouï 
Que oui 
On aurait une victoire épanouie. 
Ce qui réjouit 
et éblouit 
sans méchoui.
Au milieu de la nuit, 
Sans bruit 
On conduit 
Sans manger ni biscuit 
Ni fruit.

Bonne nuit !!!!

La semaine prochaine, samedi 12 octobre, nous serons à Champ-Fleuri,pour finale de 2ème division.
N’hésitez pas à venir encourager les joueuses

AURELIE

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Facebook
Twitter
WhatsApp
Retour haut de page