The D-Day

Le jour J arrive enfin : c’est la finale de la 3ème division qui nous oppose au TC Vacoas. Nous voyons la vie en mauve aujourd’hui : c’est aussi la finale de la 1ère division qui oppose l’équipe 1 du club à celle de Sainte-Marie.

Tout le monde démarre à 13h ou presque. Nous alignons Sylvie, Aurélie, Alice (pardon Yolande !) et Sandra. Toutes les autres filles de l’équipe sont là et bien plus encore : les chaises et bancs se remplissent entre les 4 courts.

Aurélie et Sandra entrent sur la piste de danse et se livrent aux premières battles de l’après-midi. Sandra s’arrache contre la plus belle « cloche » de l’équipe adverse, les pétrels n’ont qu’à bien se tenir ! De longs échanges se déroulent sous nos yeux ébahis par la balle qui revient inlassablement. Sandra essaye de jouer le même jeu avec patience pendant tout le 1er set, sans succès. Au début du 2ème set, changement de tactique : Sandra joue son jeu, attaque, mais la balle revient encore et encore (« Eugénie (ndlr : l’adversaire de Sandra), sors de la bouteille »). Sandra n’aura pas démérité dans ce match qu’elle finit par perdre. Elle aura bien usé son adversaire !

Aurélie déroule son jeu sans encombre, elle attaque et son ratio points gagnants / fautes est largement positif. Même pas besoin d’aller la voir aux changements de côté !

Score après les 2 simples : 1 partout.

Sylvie et tata Yoyo rentrent à leur tour sur les courts : 2 autres « cloches » au menu avec des balles sans vie qui reviennent nous chatouiller en permanence. Je perds mon simple sans avoir réussi à me battre, la pression ayant fait une petite visite pendant 1 set et demi. Sylvie par contre se bat comme une belle diablesse, et le super tie-break fait sa 1ère apparition de l’après-midi : le public est en feu, Sylvie est soutenue du début à la fin, et c’est avec un soulagement sans nom que Sylvie l’emporte et nous permet de rester dans la course. Résultat : « Plus tu joues vite, moins tu subiras le soleil », mais bien sûr !

Double décisif (idem pour l’équipe 1) !

Aurélie et Sylvie sont sélectionnées, contre les adversaires de Sandra et Aurélie. Le temps de reprendre des forces pour Sylvie, que les crampes tentent d’affaiblir, et c’est l’entrée en lice des joueuses qui ont la coupe à bout de bras. Les filles en mauve ne se laissent pas impressionner par les « cloches » et ont le dessus sur leurs adversaires. Aurélie fait 8888 smatches sur la rencontre, dont certains atterrissent sur l’équipe adverse, ce qui lui vaut le doux surnom d’Aurélie Minatchy, la bouchère de Champ-Fleuri (merci Rémi pour ce moment de grâce absolue).

La balle de match (pas la première) gagnée, c’est toute l’équipe qui s’élance sur le terrain au son de « On est les championnes » !

L’équipe 1 finit son double décisif à peu près au même moment, match qui voit le SMTC l’emporter.

Place à la remise des prix, finales obligent. Chacune des 4 équipes présentes est appelée pour se voir remettre une coupe et des boîtes de balles. Séance photos, sourires, joies, un moment que nous apprécions à sa juste valeur.

 

Les grandes tablées sont maintenant de sortie pour clôturer cette journée riche en émotions. Manger, boire, rigoler, les mots d’ordre : Ginette (Sabine du SMTC) vient souvent faire des incartades à notre table, mue par un degré d’alcool dans le sang conséquent (« vieux motard que j’aimais », n’est-ce pas ?). Sabrina et Rémi (qu’elle trouve le plus beau) ont font les frais 😉. Les SMTCiennes ont confectionné des tutus pour l’occasion et j’aime bien cette idée, Yolande teste donc le costume.

Voilà, c’est fini : merci à toutes les filles de l’équipe, aux supporters physiques et virtuels, à nos adversaires qui ont supporté nos cris. Nous avons passé 6 samedis forts sympathiques. Place à un repos bien mérité avant les prochains championnats. Arrivederci !

Alice