Championnat + 35 ans TCMCF

Tennus à Champ Florus.

Par un beau dimanche sous des alizés cléments, les vaillants gladiateurs bis recevaient les combattants zélés de l’entre-deus pour cette première joute du championnat. Après s’être restauré du traditionnel déjeuner et effectué divers sacrifices aux dieux Federus et Nadalus ( si habeas corpus tu quoque mi fili fluctuat nec mergitur amen), c’est drogué au cafus que les premiers affrontements eurent lieu. Olivius défiait Fabianus tandis que Laurentus s’opposait à Jean-Renus à ne pas confondre avec le célèbre acteur du grand bleu (ni avec le blond à la sandale).

Les arènes étaient pleines, enfin pas tout à fait, au propre comme au figuré mais il est encore tôt.

Championnats +35 équipes 2 messieurs

D’autres matchs avaient lieu mais gageons que les plus beaux combats étaient sur nos courts. Olivius était en forme en cette matinus, il débuta ex abrupto et pris le score. Fabianus résista bien mais point de paix sous l’olivier, qui jusqu’au bout, ne relâche son étreinte et vainquit mais épargne son adversaire. Laurentus a plus de malus, son adversaire usant habilement du filet contre son trident. Ils se poussèrent dans leurs derniers retranchements, enchainerent jusqu’au superius tiebreakus et Jean-Renus tel Victorus ou Leonus ( voir Nikitus et le peplum homonyme) acheva Laurentus manu militari.

Résultat de recherche d'images pour
Suivirent Alexus et Gilbertus, nos inséparables jumeaux même si ça ne se voit pas, sources de multiples légendes (celle du Princus n’étant pas avérée mais il n’y a pas de pipus sans feu), festins et surtout fûts et amphores vidés.

Championnats +35 équipes 2 messieursChampionnats +35 équipes 2 messieurs

Leurs adversaires Albertus et Janus-Luc ne pouvaient rivaliser aujourd’hui tant ils semblaient être les dignes avatars de leurs dieux Federus et Nadalus, deus ex machina. Veni, vidi, vicci, enfin c’est nos visiteurs qui sont venus et ont vu mais la victoire était déjà acquise avant meridiem.
Championnats +35 équipes 2 messieurs

Alexus, un peu diminué (peut-être un malococcyx ou en creolus un malocus) déclina le doublus

et c’est avec Olivius et moi-même qui allions en découdre face à Albertus et Domincus. Nous avions faim, la proximité des cuisines et les bonnes odeurs qui en émanaient (et peut-être aussi les gemini qui prenaient d’assaut le fût de cervoise, surtout Gilbertus) nous a motivés et concentrés jusqu’au bout et nous finimes prestement (point de demi-tour éolien d’Olivius mais sa férocité au filet découragea nos adversaires.
Championnats +35 équipes 2 messieurs
Le banquet pût commencé et le vin coulé à flot… Hélas, non car Gilbertus avait donné toutes les amphores aux dieux car il avait pensé que l’on pouvait remplacer, en offrande, le raisin par du vin (cogito ergo sum, certes mais il faudrait bibentes ut obliviscatur). Heureusement que les chrétiens arrivent avec Jesus ( ou Rhésus ) pour changer l’eau en vin. Gageons qu’on n’y reprendra plus Gilbertus car les moritari te salutant pourraient bien préférer dormir.

Dura lex sed lex et gloire à Bacchus. Ardet nec consumitur

HK

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Facebook
Twitter
WhatsApp
Retour haut de page